Avis : Le grand coeur – Jean-Christophe Rufin

Calendrier de l'avent 2017ChroniquesLitterature

Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie et tente de démêler l’écheveau de son incroyable destin. Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la Guerre de Cent ans. Il a changé le regard sur l’Orient, accompagnant le passage des Croisades au commerce, de la conquête à l’échange. Comme le palais auquel il a laissé son nom, château médiéval d’un côté et palais renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Il a voyagé à travers tout le monde connu, aussi à l’aise dans la familiarité du pape que dans les plus humbles maisons. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-quatre ans. Au faîte de sa gloire, il a connu la chute, le dénuement, la torture puis, de nouveau, la liberté et la fortune. Cet homme, c’est Jacques Coeur. 

Pourquoi ce livre ?

Ce livre traîne dans ma pile à lire depuis plusieurs années. J’avais toujours cette appréhension d’un livre trop sérieux, difficile à lire car traitant d’un sujet historique. Alors que pas du tout ! Sous ces airs de biographie, Ruffin nous permet de découvrir un personnage important de l’histoire française, Jacques Coeur. A travers lui, on découvre également la mutation d’une société moyenâgeuse française vers la Renaissance. Je suis très heureuse d’avoir découvert ce livre début décembre sur la proposition de Val pour une nouvelle lecture commune. Je vous invite à aller voir sa chronique sur son blog. 

Le style, cette grande surprise

Plus tôt dans l’année, j’ai découvert Jean-Christophe Rufin à travers Le Collier Rouge. Livre que j’avais beaucoup apprécié mais qui n’a absolument rien à voir avec ce livre. Aussi bien au niveau de l’histoire que du style d’écriture. Le style de ce roman a été une surprenante découverte. Le roman démarre avec Jacques Coeur lui-même rédigeant ses mémoires après sa fuite de France. Puis on plonge dans sa vie : dès son enfance pour suivre le cours chronologique de sa vie jusqu’à la rédaction de sa biographie sur une île perdue.

J’aime beaucoup les romans historiques mais j’ai toujours peur de ne pas en savoir assez sur le contexte historique. Heureusement l’auteur nous en apprend beaucoup sans qu’on s’en rende compte ! Jacques Coeur ayant été un personnage décisif pour la France, la mise en contexte se fait également par le rôle de Jacques Coeur. En grande partie pour son rôle de conseiller auprès du roi Charles VII.

Jacques Coeur, un personnage méconnu et pourtant si important de l’histoire française !

Avant cette lecture, je ne connaissais Jacques Coeur que de nom. C’est une période de l’histoire que j’ai peu étudié et qui maintenant m’intéresse beaucoup. Ces différents rôles lui ont permis de vivre et de participer à des moments historiques tels que la fin de la guerre des cents ans, ou la réunification de l’Eglise Catholique. Ces différents voyages en Orient ainsi qu’en Italie, font de Jacques Coeur un personnage en avance sur son temps. Tourné vers l’avenir et sensible à l’art. J’ai beaucoup apprécié le portrait dépeint par Rufin de cet homme. Si ces débuts ont été difficiles et s’il a connu des périodes de creux, il n’a pas douté de lui. Même si on ressent une certaine frustration dans ces premières années, son intuition concernant le commerce s’est avéré juste et très fructifiante !

Toutes ces aventures m’ont énormément fait voyager. J’ai d’ailleurs très envie d’aller découvrir son château à Bourges qui semble être une curiosité artistique.

Agnès Sorel au coeur de l’intrigue

Encore un personnage historique que je ne connaissais pas du tout et qui m’a énormément touchée : Agnès Sorel. On ne la découvre que vers la moitié du roman, et pourtant quelle femme ! Favorite du roi Charles VII, elle est loin d’être une simple prétendante ingénue. Elle sait se servir de son influence sur le roi mais n’oublie pas que son rôle est instable. Sa relation avec le roi confirme certaines facettes que le roi dissimule à tous mais que Jacques Coeur et Agnès Sorel ont réussi à apercevoir.  La relation entre Jacques Coeur et Agnès Sorel est très bien abordée, c’est un coup de coeur pour ces deux êtres qui savent leur histoire impossible.

Les aventures sont nombreuses et très diverses. Pourtant la plus belle aventure de Jacques Coeur restera son amour pour Agnès Sorel.

En résumé

J’ai beaucoup aimé ce livre car on a de tout : de l’aventure, du voyage, de l’intrigue de cours, des complots, de la religion, de l’amitié et de l’amour… Certes quelques passages notamment sur sa fuite de France m’ont paru un peu long, mais sur l’ensemble du récit ce n’est vraiment pas grand chose. Un roman donc que je recommande vivement, que vous soyez passionné d’histoire ou pas !

 

  • valou

    Je suis contente de voir que ce roman t’a également plu. J’ai ressenti aussi cette petite longueur pendant un temps, mais le rendu global de cette histoire est tellement bien !
    passe de belles fêtes de fin d’année, bises