Avis : Hortense de Jacques Expert

ChroniquesLitterature

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?

 

Poche : 352p
Editions Le livre de Poche
Prix : 7,60€

Pourquoi ce livre ?

Comme beaucoup, je suis sensible aux recommandations. Alors quand une de mes références en matière de thriller le conseille (Chaîne Ilestbiencelivre), je le garde forcément en tête pour une prochaine lecture. Si en plus une de mes collègues l’a également lu et me le conseille pour qu’on puisse discuter de la fin. Forcément, je ne peux que mettre mes lectures en cours de côté et lire ce livre ! C’est donc ce que j’ai fait début août, et je dois dire que je l’ai dévoré en moins de 48H.

L’histoire

Dès le début du roman, Jacques Expert frappe fort en nous racontant l’histoire de Sophie et de la disparition de sa fille. C’est court, intense et limite un peu anxiogène tout au long du récit. Puis on retrace la vie de Sophie avec sa fille Hortense, petit à petit on découvre la relation fusionnelle entre la mère et la fille. Pourtant, dès le début j’ai eu une sorte de malaise dans l’histoire de Sophie. Quelque chose dans son caractère et dans son récit me gênait. Peut-être parce qu’elle est trop passive dans sa vie, qu’elle ne se remet pas de son chagrin et ne cherche pas à avancer. J’avais beau passé un très beau moment de lecture, Sophie je la sentais pas dès le départ. Dans ses relations aux autres, elle est également très intense.

Petit à petit, Jacques Expert instille le doute : est-ce que Sophie est bien saine d’esprit ? Peut-on tout lui pardonner suite au drame qu’elle a vécu ? Quelques procès verbaux ponctuent le récit et on s’imagine bien qu’un autre incident va se produire d’ici la fin du roman.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette lecture car elle a su me tenir en haleine. Je me suis souvent posée des questions. J’ai revu parfois mon jugement, pris un peu Sophie en pitié, puis non en fait je la trouvais totalement folle, trop intense. C’était une vraie lutte pour moi et c’est ça qui est bon !

Clairement, les personnages construits par J.Expert sont uniques, mystérieux, et très réalistes. C’est le gros point positif pour moi de ce roman. Sophie et Hortense sont des personnalités qui auront marqué mon année 2017 en matière de thriller.

Il y a toutefois un point négatif à ce roman selon moi comme pour beaucoup d’autres lecteurs : la fin du roman. Tout est si bien amené. On a vécu des moments angoissants pendant les cinquante dernières pages… et là retournement de situation sur un paragraphe, 10 lignes de conclusion et c’est fini.

Pour moi cette fin est bâclée, la tension monte tellement crescendo, les réponses viennent également petit à petit. La fin vient elle, remettre tout en question, on se demande même s’il ne faudrait pas reprendre le livre dès le début pour le lire d’un nouvel oeil. Alors certes, c’est peut-être une volonté de l’auteur, afin de nous laisser réfléchir et trouver la fin par nous même. Mais les derniers chapitres étaient beaucoup trop bien ficelées pour mériter ça !

En résumé

Un livre que je conseille parce qu’il a su me tenir en haleine, que j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher pendant 48H. Un vrai thriller psychologique avec des personnages ambigus. Mais attention à la fin si comme moi vous aimez avoir une fin bien ficelée, vous pourriez être déçu.