Avis : Les orphelins de Windrasor – Paul Clément

ChroniquesLitterature

 

« À Windrasor, l’un des orphelinats les plus prestigieux du duché de Morenvagk, le sort des pensionnaires semble joué d’avance. Une adoption peu probable ou un envoi au front, synonyme de mort certaine au service d’une guerre dont plus personne ne semble se souvenir des raisons, sont leurs seules perspectives d’avenir.
Dans ce monde qui a perdu la tête, prisonniers du plateau imprenable sur lequel s’élève le célèbre orphelinat, Spinello et ses amis ne savent pourtant pas que le destin a prévu bien d’autres choses pour eux.
Toutes les grandes aventures ont un point de départ, parfois perdu au milieu de l’immensité d’une forêt entourant un bien étrange établissement. »

Format Kindle
118 pages

 

Pourquoi ce livre ?

Je suis une grande adepte des livres se déroulant dans des écoles, ou des orphelinats. Alors quand Stéphanie de la chaîne Pikiti Bouquine a parlé de cette série j’étais de suite emballée ! J’ai donc pu contacté directement l’auteur depuis la plateforme Simplement.pro et découvrir le premier tome des aventures des orphelins de Windrasor.

Mon avis

Dès le début du récit, nous sommes pris dans l’action avec le personnage de Spinello. Spinello est un perturbateur qui aime amuser son monde, il apporte cette petite touche de gaieté dans un univers très morose. On comprend vite qu’il va payer cher son affront.

Par la suite nous allons découvrir ses amis notamment Placide, son fidèle ami. Mais également une jeune fille, Iphys qui vit dans le même orphelinat mais n’a plus le statut d’enfant à adopter. Les récits vont s’alterner nous permettant de découvrir plusieurs points de vue, et différentes intrigues.

Malgré un court récit ( 118pages) on en apprend beaucoup, et cela ne manque pas d’aventures. J’ai beaucoup aimé le personnage de Spinello, rebelle et farceur, il n’en demeure pas moins un ami fidèle et avec de l’empathie. Cette dernière qualité paraissant assez rare dans le monde dans lequel il vit. Les gardiens ont de faux airs de geôliers, et l’avenir qui attend les orphelins n’est pas plus glorieux. En effet seules deux solutions s’offrent à eux : être adopté ou être acheté par une armée pour servir de chair à canon. Bizarrement la venue de potentiels tuteurs ne rassurent pas pour autant les orphelins…

Ce premier tome introduit très bien les futurs aventures de nos orphelins. Quelques situations restent en suspens dans l’enceinte de l’orphelinat. Tandis qu’un revirement de situations va nous permettre de suivre un personnage hors des murs. En bref, encore pleins de choses à découvrir et un tome 2 que j’ai l’intention de lire très prochainement !

Si ce livre s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux adultes, je n’ai pas trouvé l’écriture simpliste. Bien au contraire, les pages défilent et les chapitres sont bien organisés. Je n’ai pas grande chose à reprocher à ce livre, si ce n’est sa longueur. Une centaine de pages supplémentaire m’aurait comblée ! Vous l’aurez compris, un auto-édité qui mérite donc d’être découvert par le plus grand nombre.