Avis : La tresse – Laëtitia Colombani

ChroniquesLitterature

 

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Pages : 224
Prix : 18.00 €
Edition Grasset

Pourquoi ce livre ?

Tout simplement parce que c’est le livre de l’été ! Alors ce n’est pas une lecture légère mais j’ai l’impression de voir ce livre partout depuis début juillet. Sur les blogs et dans les émissions littéraires. Certes, un peu moins sur Youtube, mais c’est souvent le cas pour les contemporains. C’est le premier roman de Laetitia Colombani et c’est vrai que pour une première, elle frappe fort !

Mon avis

La tresse est un court roman que j’ai lu en moins de deux jours. Il est très facile à lire, les chapitres sont courts et se dévorent. On rencontre donc ces trois jeunes femmes/filles qui ont des vies diamétralement opposées. Pourtant elles sont réunies par une même histoire. J’ai énormément apprécié le parcours de la jeune indienne Smita, une intouchable qui semble avoir une vie déjà toute tracée. Le combat de sa mère pour la faire sortir de la pauvreté et de l’ignorance est très touchant. De même pour la jeune italienne, Giulia qui va devoir devenir chef d’entreprise du jour au lendemain et se battre pour sauver l’entreprise familiale. La vie de Sarah un peu trop obsédée par son travail et sa réussite m’a quelque peu énervée. Du moins, un peu trop caricaturé au départ.

Je comprends le succès de cette histoire, car c’est vrai : elle est courte, incisive et bien mené. Pourtant, ça n’a pas été un réel coup de coeur pour moi, même si j’ai passé un excellent moment. Je crois avoir compris trop vite où l’auteur allait nous emmener et n’ai pas eu beaucoup de surprises à sa lecture. Et moi j’aime qu’on me surprenne !

Tout de même, je conseillerais ce livre à tous. Il permet de découvrir un thème peu abordé en littérature et un commerce peu médiatisé. Même si la construction du roman ne m’a pas semblé très originale, c’est un vrai page turner, on a envie d’en apprendre plus à chaque fin de chapitre. Un pari donc réussi pour ce roman de l’été !

Et vous ? Avez-vous lu La tresse ? Quel est votre roman de l’été ?