[Challenge 1 jour 1 manga] Moriarty

ChallengeChroniquesLitterature

Deux frères orphelins sont accueillis dans la famille Moriarty, grâce aux ambitions cachées du fils aîné Moriarty, Albert. Ce dernier abhorre l’aristocratie à laquelle il appartient et le système social qui régit la société britannique. Albert a vu en l’aîné l’intelligence et le charisme dont il avait besoin pour accomplir son rêve de nettoyer la société de ces « êtres inutiles et sales ». Albert propose de leur offrir sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve.

13 ans plus tard, à côté de leurs activités officielles, les frères Moriarty sont devenus des « conseillers privés ». Avec William à leur tête, ils aident les gens du peuple, victimes d’injustices, à se venger des riches qui les ont fait souffrir.
Leur sanction est impitoyable, car la punition qu’ils infligent n’est autre que…la mort !

Pourquoi ce manga ?

Je n’en ai jamais parlé ici il me semble, mais je suis une grande fan du détective Sherlock (comme beaucoup non ?) mais aussi particulièrement de son enemi Moriarty. En grande partie grâce à l’adaptation en série, je l’avoue ! Aussi,  lorsque j’ai découvert l’année dernière, cette adaptation en manga de la vie de Moriarty, ça a fait mouche !

Mon avis

Petite mise en garde concernant ce manga : il s’agit d’une adaptation ! Je le rappelle car c’est essentiel : on ne retrouve pas les enquêtes de Sherlock Holmes sous le regard de Moriarty, il s’agit bien d’histoires totalement différentes mais avec les personnes crées par Conan Doyle. Un autre manga existe retraçant réellement les romans de Conan Doyle et qui se nomme Sherlock. Je ne peux m’empécher d’y voir là une exploitation de la série anglaise et j’ai donc abandonné au bout du premier tome. Du rechauffé selon moi.

Si vous n’êtes pas un puriste de l’oeuvre de Sherlock Holmes et si vous aimez la justice, alors Moriarty est fait pour vous ! L’abolition de l’aristocratie est au coeur de cette saga, avec des manières parfois un peu douteuse. La famille Moriarty ne recule devant rien pour atteindre son objectif, et donne ainsi vie au proverbe ‘la fin justifie les moyens’. C’est ce qui est profondemment destabilisant car on sait qu’ils font du mal et pour autant leur cause est noble et font tout de même preuve d’une grande humanité. Il suffit juste d’être né du bon côté !  Le lecteur se retrouve donc face à un vrai dilemme et c’est ce qui est addictif. (si tenté que vous aimiez vous poser des questions) 

Le personnage de Sherlock apparait après quelques tomes, et la rivalité entre les deux protagonistes fait honneur à l’oeuvre original. Leur intelligence respective nous retourne clairement le cerveau.

Un petit hic?

Si j’aime énormément cette série, je dois reconnaître qu’il y a un élément qui me pose quand même problème : les frères Moriarty. Ils sont trois. Ils ont tous des caractères différents et pourtant ils portent tous le même prénom ‘James’ et se ressemblent beaucoup trop ! Ce qui rend la lecture à chaque fois un peu compliqué quand on parle d’eux sans leur deuxième prénom pour les différencier. Si je comprends l’intérêt de leur complémentarité, je trouve ça dommage de devoir me poser toujours la question de « c’est qui lui déjà? » à chaque nouveau tome.

En résumé :

Une lecture à ne pas manquer si vous aimez les enquêtes, la justice et l’univers de Sherlock Holmes. La série ne compte que 6 tomes actuellement donc idéal pour cette période de confinement !