Ma reprise d’études à distance

EducationLifestyle

L’année dernière à la même époque, je me suis inscrite en première année d’informatique à distance. En quête d’une stimulation intellectuelle que je ne trouvais plus dans mon job, j’ai fait le pari de retourner à la fac, et de recommencer à zéro en première année d’informatique. Dans le cadre d’un devoir d’expression, j’ai eu à répondre à cette question : pourquoi avoir repris mes études et quel est mon avis sur la question. Trouvant la problématique intéressante, j’avais aujourd’hui envie de partager avec vous plus en détails ce choix. 

Cet article se veut être un premier épisode. Je reviendrai sur l’année écoulée dans un prochain article.

Mon background

Diplômée d’un Master 2 en Communication et Marketing, j’ai décidé de reprendre mes études avec une première année de licence en informatique. Après cinq ans dans la vie active,  cette décision s’est un peu imposée à moi : besoin de renouveau, besoin d’un nouveau projet personnel, perte de sens dans mon travail… Comme beaucoup de personnes de ma génération, j’étais arrivée à un stade de ma vie (oui on peut dire ça en ayant 29 ans) où j’avais l’impression d’avoir toujours fait mes choix en fonction des désirs des autres et non des miens. Me dirigeant davantage vers des études plus pour leur renommée qu’une réelle passion pour le domaine. 

A l’approche des changements de décennie, il semble désormais assez commun de se poser la question de ce que l’on souhaite vraiment, et ce qui nous rend véritablement heureux. Encore plus en ces temps où nous avons pour certains eu le temps de (beaucoup) réfléchir au sens de vie. En 2018 – 2019, j’ai  donc débuté un premier travail d’introspection, afin de déterminer les domains d’activités qui m’intéressaient vraiment. 

C’est ainsi que l’informatique s’est démarqué, principalement pour deux raisons : j’aime mon travail de chef de projet dans le digital, cependant j’ai souvent le sentiment d’être écartée de certaines décisions car je n’ai pas le bagage technique pour comprendre. De plus,  étant naturellement curieuse et débordante d’idées, je suis également souvent frustrée de ne pas avoir les capacités techniques pour réaliser mes projets par moi-même.  

En informatique, il est très facile de se former en autodidacte grâce à Internet. Il existe de nombreuses plateformes permettant d’apprendre le langage de programmation de notre choix. Cependant, après quelques cours sur ces plateformes, il manquait selon moi l’éco-système global dans lequel s’inscrit une technologie. Par conséquent, j’ai choisi de compléter mes maigres connaissances en informatique avec une formation diplômante reconnue par l’Etat. 

Le choix de la formation à distance 

La formation à distance était pour moi un bon compromis entre le début d’une reconversion tout en gardant une sécurité d’emploi. En effet, je travaille à temps plein et ne souhaite pas arrêter de travailler pour reprendre mes études. Il existe plusieurs raisons à cela. D’une part, je ne sais pas encore s’il s’agit d’une réelle vocation et donc si je souhaite entamer un changement radical de carrière. D’autre part, arrêter de travailler signifie de fait, une perte de salaire et donc de dépenser toutes mes économies pour ce projet pendant minimum trois ans. Une autre alternative possible aurait été les cours du soir. Mais ayant déjà essayé pour des cours de langue, j’ai trouvé cette méthode très contraignante et fatigante. Aussi la formation à distance était pour moi la conciliation entre mon désir d’évolution sans trop impacter mon quotidien. 

Les avantages de la formation à distance 

L’un des premiers avantages de cette formule est la liberté qu’elle confère. En effet, chacun dispose de son temps comme il le souhaite. Il est ainsi possible de travailler énormément une semaine puis uniquement le week-end si notre emploi du temps ne nous permet guère plus. Par ailleurs, les cours sont tous mis à disposition en même temps. Contrairement au présentiel où les étudiants avancent au rythme imposé par leur emploi du temps, il est ainsi possible de consacrer tout son temps sur plusieurs semaines à une seule et même matière. Il est également possible d’avancer à son propre rythme, selon son propre niveau dans une matière, aucun temps de travail sur un sujet n’est imposé. Enfin si la quantité de travail n’est pas négligeable, le nombre de devoir et le temps imparti pour les réaliser reste acceptable. 

Les difficultés rencontrées

Toutefois, la formation à distance présente des difficultés spécifiques qu’il ne faut pas oublier. En effet, cette méthode nécessite un certain degré d’autodiscipline pour tenir la charge de travail demandée. Il est facile de procrastiner et d’attendre les dates limites de rendus pour se mettre au travail. Cependant cela ne permet ni une bonne compréhension du travail demandé sur le long terme, ni de fournir le meilleur de soi. C’est pourquoi il est important de se fixer ses propres objectifs chaque semaine afin de garder le cap. Aussi, la gestion de la motivation peut parfois être difficile. En effet, dans le processus d’apprentissage, il est normal de rencontrer des difficultés. Or la formation à distance demande de savoir gérer ses difficultés par soi-même ou bien de trouver les ressources pour se faire aider. C’est une très bonne façon d’apprendre qui peut toutefois s’avérer difficile à vivre au quotidien. Enfin, les échanges peuvent parfois être impersonnels dans une formation à distance. Nous ne rencontrons jamais les enseignants, et les cours ne sont pas interactifs. En tout cas, pas à l’université où j’étais inscrite. Aussi ce type d’enseignement peut paraître impersonnel, et manquant d’échanges interpersonnels. Heureusement, les forums entre étudiants permettent de créer du lien, même si cela reste virtuel. 

Je recommande ? 

Comme chaque méthode, l’enseignement à distance présente des pours et des contres. Chacun doit ensuite faire son choix par rapport à ce qui lui importe le plus. Je conseillerai donc l’enseignement à distance aux personnes qui ont besoin d’avoir une certaine liberté dans leur emploi du temps mais capables d’être assez rigoureux pour tenir le rythme. Par ailleurs, on peut dire qu’en cette période de crise sanitaire,finalement c’était peut-être le meilleur moyen de suivre ces cours ! 

Cette méthode représente pour moi, la solution à l’atteinte de mes objectifs personnels. Et je signerai à nouveau avec plaisir mais dans un autre contexte. Malheureusement l’aventure de la reprise des études s’arrête là pour moi. Ou du moins pour l’instant. Un article très vite pour vous expliquer plus en détail le déroulé de mon année et les raisons de mon arrêt dans cette reconversion. 

Stay tuned pour le prochain épisode !