Le Sport & Moi : Le commencement

LifestyleSport

Avant de commencer cette nouvelle catégorie du blog, je voulais vous raconter un peu mon histoire avec la pratique sportive. J’aime le sport depuis que je suis dans la vie active et parce que j’ai eu la chance de tomber sur de très bons coachs. Alors avant de vous raconter mes nouveaux délires en la matière, c’est important que vous sachiez que je n’ai pas toujours été sportive.

Intello ou sportive il faut choisir !

Quand j’étais jeune, je pensais qu’il y avait deux catégories de personnes : les intellos et les sportifs. J’étais clairement dans la première catégorie. J’étais absolument nulle en sport, sauf en course à pied et en natation où j’étais dans la moyenne. Pour le reste, dans les sports collectifs, j’étais vraiment une bille. Ce qui a fait que j’ai toujours trainé des pieds pour aller en cours de sport. Passé le bac,  ma petite victoire fut de ne plus avoir de sport dans mon emploi du temps de jeune étudiante !

Mes 4 premières années d’étude sont passées sans que je ne fasse la moindre activité sportive. J’ai évidemment pris du poids. Mais peu importe j’étais plus heureuse ainsi qu’en lycéenne limite anorexique.

Le sport c’est forcément de la compétition ?

L’année de ma césure  m’a permis de me réconcilier un peu avec le sport. J’ai repris par ci par là la piscine quelques mois. Mais surtout j’avais une salle de sport gratuite à disposition à mon travail. J’ai commencé à faire du vélo, à courir sur tapis, à être suivi par un super coach qui me bottait les fesses. J’ai progressé, et surtout compris que la compétition que j’associais toujours au sport n’avait pas lieu d’être une fois adulte. Du moins à mon petit niveau. J’ai arrêté de croire que tout le monde voyait ma nullité en sport. Incroyable même :  dans la bouche des gens j’étais même « sportive ». Pour moi ce n’était rien d’autres qu’une activité dans mon emploi du temps. Je ne faisais pas de compétition et j’avais encore quelques kilos à perdre alors non je n’étais sûrement pas sportive.

Pendant mon Master 2, je suis restée dans cette entreprise, et j’ai commencé l’année scolaire par 2 défis de course à pied. Le premier étant ma première course, un 10Km, puis 2 semaines plus tard les 20 km de Paris. Avec le recul je peux vous dire que je n’étais clairement pas préparée pour un 20 km. Je l’ai fini en un peu plus de 2H30, j’ai failli arrêté à de nombreuses reprises, mais toujours le moral l’emportait. Je ne pouvais pas abandonnée. Une fois la ligne d’arrivée franchie, je crois avoir pleuré de joie.

Le début de la vie active

J’ai fini mon master 2 et mon apprentissage, j’ai recherché du travail et ai de nouveau arrêté le sport. Pas spécialement par flemme, juste je n’avais plus de salle de sport, ni d’objectif de course alors j’ai laissé tombé pendant quasi un an et demi. J’ai bien essayé de me remotiver et de m’inscrire à des courses de 10 à 15 km pour avoir un objectif mais non rien à faire, à part gaspiller mon argent je ne bougeais pas. Petit à petit les kilos se sont installés. J’étais à environ 62 kg à mon arrivée dans l’entreprise, de temps en temps je me pesais, j’avais pris 1 ou 2 kg – rien d’insurmontable, alors je rangeais ma balance et retournais à mes occupations.

Puis l’été arriva, je mangeais plus équilibré, et j’ai même repris une activité sportive hebdomadaire. Une fois par semaine avec une collègue, sur notre pause déjeuner nous allions faire un cours d’aquabike. Les premiers cours étaient assez difficile. Point de vue cardio surtout, c’était une véritable épreuve. En sortant de la piscine,  j’avais le sentiment d’être un cosmonaute qui revient sur terre tellement mes jambes tremblaient. Nous avons été plutôt assidu et nous avons continué. Forcément mon cardio s’est amélioré mais les effets sur ma silhouette étaient quand même assez limités.

La balance, ce déclic !

Jusqu’à un jour de juillet 2016 où le déclic a eu lieu. J’approchais des 70kg sans comprendre pourquoi. Pire, je réalisais que depuis mon arrivée à Paris, je n’avais jamais réussi à perdre du poids. Je ne faisais qu’en prendre. Lentement certes mais les kilos s’installaient. Coup de chance mon copain avait pris rendez-vous pour essayer une salle de sport près de chez nous. La séance d’essai étant gratuite, pourquoi ne pas l’accompagner ?

La salle nous a plu, nous y sommes restés. J’ai repris une activité plus variée et j’ai perdu presque 10 kg.

Je la fais courte : la perte de poids pourrait faire l’objet d’un autre article prochainement. 

Et maintenant ?

Aujourd’hui je pratique une activité sportive entre 1 et 5 fois par semaine. Toutes les semaines mon programme varie et c’est ce que j’aime (là aussi ce sera l’occasion d’un autre article) . Je pratique l’aquabike (surnommé aqua-biquette), le cycling, la musculation, la piscine, le yoga et la course à pied. J’ai repris la course à pied depuis septembre et n’ai plus lâché ! Mon premier challenge de l’année étant le semi de Bordeaux. J’aurai là encore l’occasion de vous en reparler très prochaine puisque la date approche à grande foulée !

J’en ai terminé avec cette rétrospective. Les choses sérieuses vont pouvoir commencer ! Si vous souhaitez des articles plus détaillés sur certains points abordés dans mon article, n’hésitez pas à me le partager en commentaire !